Témoignage en vidéo
  • Plus de 120 fonctionnalités !
  • 15 chapitres de formation
  • Un parcours d'apprentissage ludique
  • Statistiques complètes
  • Programme d'affiliation inclus
guide_autorepondeur
identifiant du parrain

En dépit de l’augmentation constante et exponentielle du nombre d’emails envoyés dans le monde et bien que les derniers chiffres sur la délivrabilité à l’échelle mondiale soient porteurs de bonnes nouvelles, les annonceurs ont, eux, éprouvé plus de difficultés à atteindre leurs abonnés au cours du 1er semestre 2013. Ainsi, ReturnPath nous apprend que 20% des emails envoyés en optin, donc avec le consentement des abonnés, n’ont pas atteint les boîtes de réception et la majorité, même pas le dossier de Courriers indésirables. Il semble que partout dans le monde, l’email marketing ne parvienne pas à donner toute sa mesure. Voyons un peu cela de plus près…

En France, nous sommes pourtant assez bien lotis puisque le taux de placement en boîte de réception augmente chaque année de près de 10%. C’est dû aux efforts de tous les annonceurs, FAI et routeurs qui ont de plus en plus conscience des problématiques liées à la délivrabilité. Néanmoins, malgré cette constante augmentation, le taux de 79% observé dans notre pays reste inférieur de celui enregistré aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Les expéditeurs américains en particulier affichent des résultats supérieurs à la moyenne, mais ils se plaignent malgré tout de parvenir difficilement à délivrer leur message vers leurs abonnés, y compris dans des secteurs en forte progression.

graph1

Délivrabilité mondiale des emails 1er semestre 2013

Dans son dernier baromètre, ReturnPath examine l’évolution de la délivrabilité et ses variations au niveau mondial. On y apprend que le nombre de facteurs entrant en compte dans cet exercice soient importants, et donc que donner des explications simples à l’évolution de la délivrabilité relève d’un difficile exercice. Pourtant les annonceurs qui atteignent régulièrement les boîtes de réception de leurs destinataires présentent tous un point commun :

A retenir ! : Ils envoient des messages que les abonnés souhaitent manifestement recevoir !

Didier Colombani, directeur général de ReturnPath conclu : « Nous pouvons donc en conclure que plus les expéditeurs seront nombreux à démontrer que les destinataires apprécient leurs emails, et plus le taux mondial de placement en boîte de réception augmentera. Il ne reste donc plus qu’à attendre patiemment que le reste de la communauté de l’email marketing leur emboîte le pas. »

Délivrabilité : France vs. Europe

Bien que la France se situe dans la moyenne européenne au niveau délivrabilité, avec l’augmentation continue dont nous parlions plus haut, elle affiche pourtant un plus fort taux d’emails bloqués en Europe. Tous les pays européens sont aujourd’hui confrontés au problème du blocage et de la non-remise des emails. Mais si la moyenne européenne se situe aux alentours de 16%, la France affiche un taux de 19%.  Par contre, on retrouve cette différence dans un des taux les plus faibles d’Europe (1%) au niveau de la remise en dossiers de courriers indésirables alors que la moyenne européenne est à 4%.

graph2 graph3

Une donnée intéressante relevée par le Baromètre de ReturnPath sur l’Email Intelligence concerne l’évolution des chiffres par rapport à 2012. Par exemple, au niveau européen, le pourcentage d’emails effectivement remis en boîte de réception (80%) à régressé de 6% sur un an. Dans le même temps, le même taux en France montre une augmentation de 9%, ce qui montre bien les efforts déployés en matière de délivrabilité dans notre pays.

Nous reviendrons sur d’autres chiffres et évolutions de la délivrabilité mondiale dans un prochain article.

Cet article vous est proposé par Tarik Hannane, responsable du support clientèle chez SG Autorépondeur.

  • Merci pour l’article, toujours super intéressant.
    Bruno

  • Intéressant. Merci pour cette information qui nous encourage à faire encore mieux et surtout à cibler au mieux nos prospects.

  • Merci Bruno.
    Oui, les problématiques de délivrabilité deviennent incontournables dans la réflexion de toutes stratégie d’email marketing.

  • Merci pour ces infos et le travail réalisé sur cet aspect.
    cyrille

  • Une bonne analyse à mettre de côté.
    A partager également.
    SG offre vraiment un service de pointe de mois en mois.

  • On parle beaucoup de délivrabilité et tout le mode convient que c’est essentiel. Cela ne semble cependant pas un problème pour certains puisque je reçois continuellement des courriels de PCAstuces (site http://www.pcastuces.com/) malgré le fait que je les ai définis comme indésirables à de nombreuses reprises. Cette adresse Email n’est pas dans ma liste de contact.

    Si cela peut aider SGAR je peux leur faire parvenir un de leur courriel.
    On ne sait jamais, cela pourrait révéler une astuce intéressante.

    • Vous l’avez mis en spam via quel logiciel de messagerie ?

        • Et l’adresse email finit comment après le @ ?

        • pcastuces.com
          Et avant le @ certains emails ont noreply et d’autres ont affaires.
          Les deux ont été désignés comme spam au moins 20 fois. Et les messages continuent à entrer. Je ne sais pas si c’est possible que Thunderbird « perde » l’instruction de considérer ces adresses comme spam mais toutes les autres adresses spam sont respectées.

          Il serait peut-être intéressant de vous abonner à leur lettre d’information et voir si cela fait la même chose chez vous.

  • Merci TARIK pour cette info. Mais, sauf erreur de lecture, la France n’est pas si mal placée même au sein de l’Europe.

    • Bonjour claude,
      Nous sommes d’accord. J’écris d’ailleurs que le taux de placement en boîtes de réception augmente chaque année d’environ 10% (selon ReturnPath), ce qui, effectivement, nous rend plutôt bons en délivrabilité.
      Mais il reste que nous avons aussi plus d’emails bloqués au niveau des fourniseeurs Internet et de Messageries si l’on se compare à l’Europe. Ce qui veut dire qu’il y plus d’emails qui ne sortent jamais de leurs serveurs vers votre destinataire final.
      C’est bien pour remédier à cela que tout les intervenants du secteur (FAI, Routeurs et annonceurs -vous-) doivent se préoccuper de la problématique de délivrabilité à leur niveau.
      Merci de votre fidélité 😉
      Tarik SGAR

  • Bonjour Tarik,

    Sans connaître les pourcentages, si on m’avait demandé mon avis j’aurais été tenté de dire un chiffre inférieur à 80 %. Cela montre qu’il ne faut pas baser toute sa communication sur l’auto-répondeur mais savoir utiliser également les réseaux sociaux, par exemple…
    Comme l’on dit, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier et il paraît important de pouvoir communiquer au travers de différents supports.

  • J’ai pensé que vous seriez intéressé de savoir que le message automatisé reçu le 02-12-2013 à 11:38 ([SGAR] Il pleut des cadeaux en décembre.) déclenche une alarme Thunderbird qui indique « Ce message est peut-être frauduleux ».

    De toute évidence, personne ne désire que ses courriels envoyés par auto-répondeur ne déclenche cette alarme puisque cela affectera directement la délivrabilité.

    De tous les messages reçus de SGAR c’est la première fois que cela se produit.

    • Bonjour.

      Cela dépend aussi beaucoup du contenu. « Il pleut des cadeaux » est un terme qui n’a peut être pas plu à Thunderbird. Intéressante information merci !

  • Bonsoir à tous

    Je ne sais pas quoi dire pour l’instant je vous ai lu tout simplement. Je reviendrai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *