Témoignage en vidéo
  • Plus de 120 fonctionnalités !
  • 15 chapitres de formation
  • Un parcours d'apprentissage ludique
  • Statistiques complètes
  • Programme d'affiliation inclus
guide_autorepondeur
identifiant du parrain

Un de nos clients a envoyé un email à ces abonnés.

Son email a été rejeté par SFR :

SMTP error from remote mail server after end of data:
host smtp-in.sfr.fr [93.17.128.7]: 550 5.7.1 Message content rejected

Cela signifie que le contenu du message a été rejeté.
En effet, ce client n’a pas respecté toutes les règles de bonne conduite :

– From: « NOM EXPEDITEUR EN MAJUSCULE » !
– Subject : « TOUT LE SUJET EN MAJUSCULE » !
– Message : Beaucoup de phrases EN MAJUSCULE, presque la moitié du message !
– Un espace de 100 interlignes entre la fin du message et le lien de désinscription (pour le cacher). Ce qui a pour conséquence que le destinataire ne cherchera pas à se désinscrire normalement et cliquera sur « ceci est un spam ». Ainsi, SFR enregistrera un pourcentage de plus en plus élevé de « plaintes » et fera baisser la réputation de ce client.

Ces 4 points sont des règles élémentaires à respecter.

Après avoir écrit à ce client, il nous a simplement répondu que ce n’était pas du SPAM car le destinataire s’était inscrit.

Ce sont les fournisseurs qui déterminent si votre message est un spam ou non, les règles sont ainsi.

  • Bonjour Sébastien et merci pour cette brève, Bonjour à tous,

    Il y a des règles à suivre, c’est évident ! La première est d’utiliser les services d’un professionnel qui sait de quoi il parle ou alors d’embaucher une équipe spécialisée dans la délivrabilité.

    Encore merci Sébastien pour ce que vous faites pour les petits marketeurs franchouillards…

    Je ne sais pas si c’est possible, mais ça mériterait une enquête de votre part : nous manquons d’outils de validation, car même si notre mail répond aux règles, chaque fournisseur a ses règles et ses secrets, voire ses «lubies» qu’il ne veut pas révéler au grand public (ce qui est normal).

    Il reste donc deux solutions à explorer :

    – Soit les professionnels comme SGAR, et autres peuvent entrer dans «le secret», et développer des outils qui valident ou non le contenu (un message d’avertissement dur genre «SFR refusera de délivrer votre message»)
    – Soit c’est aux fournisseurs d’accès de proposer un validateur, et à SGAR (et autres) de proposer une passerelle qui envoie un test à plusieurs fournisseurs d’accès, qui renverront une note de bonne conduite.

    Cette mesure irait dans le sens de la lutte antispam, car la plupart des spammeurs ne passent pas par des outils comme SGAR, et SGAR ne prendrait pas le risque de travailler avec des spammeurs, pour pouvoir continuer à disposer de ces outils ou de ces «secrets».

    Je dis cela, car mise à part l’erreur grossière que vous citez, il y a des petites erreurs qui ne passent pas quand-même. Par exemple, dès que j’utilise le mot Argent dans mes mails, je baisse dans l’estime d’ORANGE (qui comme tout le monde le sait, n’aime pas parler d’argent ;-)).

    Pour ce qui est du bouton «ceci est un spam», toujours en me plaçant hors de l’étude de cas, mais en reprenant le problème, je me suis rendu compte que ce bouton est devenu un véritable passe-partout ! Dès qu’un lecteur est mécontent de ce que vous écrivez, il peut vous qualifier de spammeur, car il considérera qu’il ne s’est pas inscrit pour recevoir quelque chose qui ne lui convient pas !

    J’ai eu des cas de personnes qui m’ont écrit des témoignages émouvants en janvier, et des insultes en mai, uniquement pour une question de perception (je serais sexiste, parait-il). Heureusement, mon lien de désinscription n’est pas petit et discret en fin de page. J’assume l’idée de ne pas plaire, et je propose avant toute lecture un BANDEAU de désinscription avec un picto explicite que vous pouvez voir ici :

    Je place ce bandeau en haut de l’article, avant d’entrer dans le vif du sujet. Car face à la facilité avec laquelle les lecteurs peuvent JUGER ce que j’écris, il est évident que ce bandeau attire davantage l’oeil des personnes qui «en ont marre», que le picto de gmail (petit mais populaire).

    Ainsi, je les autorise à partir sans me faire du mal. Et si je me réfère à l’incident de jeudi dernier, sans NOUS faire de mal.

    A méditer… Car ce bandeau m’a permis de me lâcher davantage sans avoir peur des représailles. Ca accélère donc le temps d’écriture d’un article. On se sent plus libre d’écrire, car moins vulnérable.

    Bonne continuation à tous,

    Stéphane SOLOMON

    • Petit bug : vous pourrez voir mon picto ici :
      http://www.coupon-reponse.fr/adherents/boutonDesabonnement.gif

      Bonne journée,

      Stéphane SOLOMON

    • Très juste Stéphane !

      Mais pour commencer, un élément qui serait intéressant et même indispensable, c’est que tous les fournisseurs de messagerie proposent la boucle de rétroaction. C’est à dire de permettre au routeur de désactiver les destinataires qui auraient cliqué sur « ceci est un spam ». Hotmail, Yahoo et AOL le propose mais cela fait 3 ans que nous ne constatons aucune amélioration.

  • Bonjour, quand j’ai lu la news j’ai cru que c’était moi « le client », vu que j’ai écris au service technique pour presque la même chose.

    Mais non ce n’est pas moi, et quelque part çà rassure de voir que je fais « tout bien comme il faut » , ouf !

    Merci encore à SGAR pour vos informations, toujours limpides et très pédagogiques.

  • Merci pour toutes ces informations fort instructives.

    Dans le cas cité, le lien de désinscription, si loin du reste, nous fait penser qu’il s’agit de spam, ….quoiqu’il se pourrait qu’il y ait quelques « distraits » qui agissent ainsi.

    En conclusion, vos remarques sont très pertinentes.

  • Merci pour cette éclairage,
    Cela nous permettra à coup sur d’améliorer notre taux de délivrabilité en faisant attention à ces petites erreurs mais qui malheureusement coûte chers. Vu que j’ai moi même l’habitude de mettre le nom de l’expéditeur en majuscule dans mon précédent autorépondeur et mon attention n’a jamais été attirée sur ce fait. Merci SG pour le professionnalisme.

  • Bonjour et merci pour ces informations,

    Il est désolant que ces fournisseurs puissent se changer en censeur et inventer des règles arbitraires basées sur des détails techniques pour refuser de délivrer des messages. Ce qui ne sert pas à grand’chose, car je reçois au moins 20 spam par jour. Je les bloque pour qu’ils ne reviennent pas. Ce n’est pas au fournisseur de faire le tri, mais à nous.

    En fait, cela ne tient qu’à la gratuité des mails. Voyez toutes les aberrations que l’on pouvait recevoir par courrier postal. Il n’y avait pas de limite. Si les mails étaient payants, on pourrait envoyer ce qu’on veut et on nous encouragerait à le faire.

    Dans tous les cas, merci pour votre travail.

    Bien cordialement.

    • Bonjour Alain,
      Merci pour votre commentaire.
      Cependant, si les FAI bloquent certains messages, ce n’est pas pour jouer au censeur, mais principalement pour éviter des surcharges de bandes passantes (ce qui serait le cas s’ils laissaient tout passer).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *